riz en savane, éliminer la sécurité alimentaire à kinshasa

Comment éliminer le risque de l’insécurité alimentaire à Kinshasa

Comment éliminer le risque de l’insécurité alimentaire à Kinshasa 

 

riz en savane,  éliminer  la   sécurité   alimentaire  à kinshasa
riz en savane

Introduction

Cet ouvrage s’adresse aux institutions impliquées dans l’agriculture et le développement rural, particulièrement, les gouvernements de Provinces concernés, y compris, les gens qui trouvent une raison de s’informer. Le but consiste à  l’élimination du risque de l’insécurité alimentaire par l’approvisionnement d’envergure de la ville de Kinshasa en denrées agroalimentaire de premières nécessités.  

 

Etat de la question

Pourquoi Kinshasa au centre d’intérêt ?

Parler de Kinshasa dans le contexte de l’ouvrage, c’est aussi jeter un regard critique sur le « Corridor » qui encercle la capitale en reliant les Provinces de Kwango, Kwilu, Maindombe (Nord-est), Kongo Central (Sud-est) et le Fleuve Congo (Nord-sud) ».

Au sein du corridor, il faut mentionner particulièrement la situation des populations autochtones  qui vivent principalement des ressources forestières, ces paysans qui alimentent régulièrement Kinshasa, qui cependant travaillent dans des conditions très difficiles. Depuis plusieurs décennies, l’agriculture est sujette à la sous production ; parce qu’elle se fonde sur des petites exploitations familiales (0,25 à 1ha/ménage), éprouve la pénurie de transport de transit, la carence des semences de haut rendement attestée et aux perturbations climatiques dues à la déforestation ; il n’y a pas que ça ! Entretemps, les gens persistent dans  la déforestation.

C’est l’an 2020, le coronavirus vient secouer le monde et tue en milliers les populations humaines. Tout comme partout où l’accès à la nourriture est difficile, la population de Kinshasa a du mal à se confiner, sachant que la pandémie s’annonce encore durable.  C’est la peur de mourir de faim ! Là au moins, le symptôme de l’insécurité alimentaire se manifeste sans diagnostic !

 

C’est évident que le gouvernement fera quelque chose pour nourrir son peuple pendant le confinement. Mais, la question est de savoir « comment vivre dans les temps à venir ?  »  Car, souvent les interventions aux groupes vulnérables au pays sont comme des cas de secours d’urgence plutôt que des actions planifiées dans la durée.

 

Comme on ne peut l’oublier,  le  « corridor Kwango-Kwilu-Maindombe-Kongo Central-Fleuve Congo » est jadis producteur à grande échelle, exportateur et pourvoyeur de devises par les café, cacao, riz, huile de palme et demeure encore intact dans son abondance en ressources agricoles.

 

En vue d’une solution appropriée, le présent ouvrage fait une proposition pratique, juste une stratégie de réactivation et d’anticipation aux problèmes de l’insécurité alimentaire et de pauvreté extrême à Kinshasa et ses environs.

 

La stratégie est assortie des objectifs précis échelonnés sur les court, moyen et long termes.

 

A quoi consiste la vision globale du Plan ?  

(1)   Lancement des «  (a) Cultures vivrières, industrielles et forestières. (b) Transformation des produits (Industrie). (c) Elevage du bétail et des volaille/Pêche et pisciculture. (d) Sylviculture/Agroforesterie et Protection de l’environnement. (e) Infrastructures communautaires de base. »

Considérant par ailleurs l’état d’urgence dans lequel on se trouve, le Plan se penche principalement sur l’agroalimentaire  commercial en créant une abondance en produits agricoles de premières nécessités.

(2)   Le Plan Opte pour un travail de synergie « PME-OPB » , impliquant les ménages paysans autochtones (cultivateurs, éleveurs, pêcheurs, pisciculteurs, sylviculteurs), y compris la main d’œuvre indépendante.  

(3)   La PME engagée est celle qui a des ambitions, qui aspire œuvrer sous contrat social et qui joue le rôle moteur en équipement (intrants, tracteur, camion, moto, siège, etc.)

 

domaines   d'intervention, éliminer   l'insécurité  alimentaire  à kinshasa
Domaines d’intervention

 

Objectifs

Agriculture

Cultures vivrières

·     (1) Produire diverses céréales, légumineuses et épices, répondre aux besoins du marché par des systèmes productifs de qualité et sécuriser les produits à la source. Riz, Maïs et Maniocs (en cossettes puis en farine).

Agriculture

Cultures industrielles et forestières

Transformation du produit

Agroforesterie.

·     (2) S’occuper des plantations familiales, y compris celles à grande valeur marchande généralement délaissées, les cas de Caféiers, Cacaoyers, bananiers, palmeraies et autres. (3) Innover le trafic d’huile de palme et du miel (apiculture) pour répondre à une clientèle grandissante de la Ville.

Elevage du bétail et des volaille/Pêche et pisciculture.

·     (4) Développer la pêche en ciblant le Fleuve Congo et ses rivières (affluents), ériger des étangs et diversifier les espèces de poissons à élever. (5) Veiller à la santé animale et entretenir les fermes actives.

Sylviculture

Protection de l’environnement.

Infrastructures communautaires de base.

Transport de transit.

·     (6) Planter des arbres pour protéger les écosystèmes.     (7) Organiser autrement le transport de transit. (8) Veiller à l’état de routes d’itinérance. (9) Veiller à la santé publique des populations proches des sites aménagés. (10) Assurer l’alimentation en eau potable. (11) Assurer l’entreposage, la conservation et le conditionnement des produits. (12) Prévenir la condition de surveillance des sites et d’accueil pour les visiteurs.

·     Voir Fiche de renseignements généraux

 

Organisation

Ciblage des interventions et stratégie

Les activités de PME s’implantent respectivement dans les secteurs agréés de l’Agroalimentaire, industrie, infrastructures, transport de transit et commerce agricole ; elles commencent dans la Zone pilote choisie « Territoire de Seke-Banza » pour s’élargir  progressivement dans les 27 Territoires ci-après décrits :

1)     Feshi

2)     Kahemba

3)     Kasongo-Lunda

4)     Kenge

5)     Popokabaka

6)     Bulungu

7)     Bagata

8)     Masimanimba

9)     Gungu

10) Idiofa

11) Inongo

12) Kiri

13) Oswhe

14) Kutu

15) Bolobo

16) Kwamouth

17) Mushie

18) Yumbi

19) Kasangulu

20) Madimba

21) Kimvula

22) Mbanza-Ngungu

23) Songololo

24) Luozi

25) Seke-Banza*

26) Lukula

27) Tshela

 

Le Territoire de Seke-Banza et ses environs couvrent la « Zone pilote du projet ». Kinshasa en est le principal marché de vente.

Pourquoi Seke-Banza choisi  comme « Zone pilote du projet » ?

Seke-Banza a les atouts d’un territoire réputé de grenier le plus rapproché de Kinshasa. Il a une méthode de travail chez les paysans qui peut inspirer, préparer et faciliter l’approche des affaires. Il s’est employé à appliquer différentes opérations techniques agricoles à des paysages différents, notamment, la riziculture inondée de bas-fond et celle en savane amendée et dispose des projets assimilés à des cas de figure plus haut énumérés, il possède des plantations à grande valeur marchande délaissées (Caféiers, Cacaoyers, bananiers, palmeraies) et, également, des sociétés agricoles incorporables.

        

zones  de  riposte  alimentaires,  éliminer  l'insécurité   alimentaire  à  kinshasa
Zones de riposte alimentaires

    

 

La méthodologie ne consiste pas à assujettir les paysans. Au contraire, elle préconise l’encadrement technique et  le suivi régulier des activités sur les sites, facilite la tâche de production, évacuation, transformation et commercialisation. Stratégiquement, elle s’appliquera  dans les zones d’action ciblées pour s’amplifier par la suite à travers le corridor.

La démarche d’ouverture dans une zone est la suivante :

1)     Cartographie du Territoire ou la zone d’exploitation cible.

2)     Identification de la PME et OPB impliquées.

3)     Investisseurs intéressés (Implication à justifier).

4)     Textes de base indispensables (Statuts de la société PME, OPB, ONG notariées).

5)     Projets finançables.

6)     Contrats existants « PME/OPB/PARTENAIRES ».

7)     Protocole d’accord avec les porteurs d’affaires.

8)     Descente sur le lieu (au siège de PME, OPB, ONG).

9)     Note d’accréditation du Représentant.

10) Déclaration des ressources (Lister les biens existants).

11) Ministères compétents associés (Implication à justifier).

 

La Production sur l’ensemble des sites sous-entend :

1)     Formation en technique de production

2)     Signature Fiche d’identification et de suivi.

Voir Modèle de Fiche d’identification et de suivi

3)     Fourniture de semence de riz.

4)     Mise en valeur de terrains de bas-fonds

5)     Entretien et extension des champs existants à réactiver.

 

Perspectives des approvisionnements dans une zone

Voir Statistiques et Résultats prévisionnels

Voir Projets prototypes

 

Résultats attendus

Avec une bonne gestion, le Plan engendrera rapidement (1) la  croissance dans l’agroalimentaire en zones de proximité urbaine. (2) Promotion de l’industrie garantie par l’entreprise privée. (3) Création de l’emploi. (4) Protection des routes dans le rayon d’action. (5) Assainissement de l’environnement. (6) Electrification du milieu. (7)  Stabilisation des prix. (8) Réduction de la pauvreté dans la région.

 

Difficulté

La difficulté est la façon dont les décideurs réagissent face aux idées qui sont adressées aux institutions. On dirait que ces idées n’attirent pas l’attention des décideurs, surtout lorsqu’elles semblent ne reposer sur   « rien de palpable ». Le vent du Covid-19 est venu stimuler tout le monde et a servi de bonne leçon !

 

Conclusion

On est face à un problème à la fois technique, économique et financier. Avant de chercher des solutions ailleurs, il est important de regarder sur place où existent quelques expériences et références techniques qui peuvent servir de gage pour l’approche du défi à relever. Il n’existe pas un seul secteur où l’élite congolaise est absente par ses idées pour les défis à relever.

 

Institution responsable

 

Dénomination

 

SECAD (Service d’études-conseils et d’actions directes de développement) Asbl notariée au N°0220 Folio 02158  du  21 août 2008  Ville de Matadi  Province du Kongo-Central.

Contacts

Tél. +243 99 766 3627 +243 815272700 +243 89 86 76 286

E-mail : sinalondo@gmail.com

 

 

 

Perspectives de l’activité dans une zone

Statistiques et Résultats prévisionnels

 

 

 

 

 

Riz/Cultures inondées

 

 

 

 

Superficies cultivées

07 ha

21 ha

35 ha

51ha

63ha

105ha

Semence utilisée

420 kg

1260 kg

2100 kg

3060 kg

3780 kg

69300 kg

Productions réalisées

21000 kg

63000 kg

105000 kg

153 000kg

189000 kg

315 000kg

Rendements semence

840 kg

2520 kg

4200 kg

6120 kg

7560 kg

138600 kg

Stocks riz décortiqué

14700 kg

44100 kg

73500 kg

107100 kg

132300 kg

220500 kg

Stocks riz conditionné

294 sacs

882 sacs

1470 sacs

2142sacs

2646 sacs

4410 sacs

Riz/Cultures pluviales en savane 

 

 

 

 

 

Superficies cultivées

120 ha

240 ha

480 ha

600 ha

720 ha

1440 ha

Semence utilisée

7200 kg

14400 kg

28800 kg

36000 kg

43200 kg

86400 kg

Productions réalisées

120000 kg

240000 kg

480000 kg

600000 kg

720000kg

1440000 kg

Rendements semence

14400 kg

28800 kg

57600 kg

72000 kg

86400 kg

172800 kg

Stocks riz décortiqué

8400 kg

16800 kg

33600 kg

42000 kg

504000 kg

1008000 kg

Stocks riz conditionné

1680 sacs

3360 sacs

6720 sacs

8400 sacs

10080sacs

20160 sacs

Main d’œuvre

600 pers

1200 pers

2400 pers

3000 pers

3600 pers

7200 pers

Ménages répertoriés

240 Ménages

480 Ménages

960 Ménages

1200 Ménages

1440 Ménages

2880 Ménages

 

 

 

 

·  Productions/Riz  de culture irriguée Voir Projets prototypes

 

 

35634,375

·  Productions/Riz  de culture pluviale Voir Projets prototypes

 

 

+336768,00

·  Commercialisation/Riz  de culture irriguée Voir Projets prototypes

 

 

63346,00

·  Commercialisation/Riz  de culture pluviale Voir Projets prototypes

 

 

+282336,00

·  Fonctionnement général Voir Projets prototypes

 

 

 

136584,00

·  Sous-total

 

 

 

854668,375

·  Imprévus (5%)

 

 

 

42733,419

Cout d’exploitation du projet

 

 

 

897401,794

Recevez gratuitement votre pack ressources

-1500 ppt; droit de revente; liste des influenceurs; -tableur rentabilité ·

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

 

 

 

 

 

Maïs/Cultures pluviales en savane 

 

 

 

 

 

Superficies cultivées

240 ha

720 ha

1440 ha

2160 ha

3600 ha

5760 ha

Semence utilisée

4800kg

14400kg

28800kg

43200kg

72000kg

115200kg

Productions réalisées

240000kg

720000kg

1440000kg

2160000kg

3600000kg

5760000kg

Rendements semence

9600kg

28800kg

57600kg

86400kg

144000kg

230400kg

Stocks maïs égrenés (75%)

180000kg

540000kg

1080000kg

1620000kg

2700000kg

4320000kg

Stocks maïs conditionné

3600 sacs

10800sacs

21600 sacs

32400 sacs

54000 sacs

86400 sacs

Ménages répertoriés

240 Ménages

480 Ménages

960 Ménages

1200 Ménages

1440 Ménages

2880 Ménages

Main d’œuvre

 

 

 

 

 

3600 pers

 

 

 

 

 

 

 

·  Productions/Maïs Voir Projets prototypes

 

 

 

336768,00

·  Commercialisation/Maïs Voir Projets prototypes

 

 

 

282336,00

·  Fonctionnement général Voir Projets prototypes

 

 

 

136584,00

·  Sous-total

 

 

 

 

 

755688,00

·  Imprévus (5%)

 

 

 

 

 

37784,40

Cout d’exploitation du projet

 

 

 

 

793472,40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 

 

 

  

Etat de besoins global du projet

Matériel

Objectifs visés

 

Ressources matérielles

§ Camions +30T

§ Camions +15T 

 

·  Assurer l’évacuation des produits

·  Assurer le transport de transit et de livraison

 

196400,00

78000,00

§ Camionnette 4×4

·  Assurer la mobilité de cadres

40020,00

§ Motos de type adapté

§ Vélos de type adapté

·  Assurer la mobilité et l’itinérance des encadreurs

·  Couvrir la mobilité en période de campagne.

6000,00

500,00

§ Tracteur + remorque

§ Charrue à disque, herse et épandeur de location

§ Semoir à riz de 20 x 20cm ou 25 x 20cm

·  Réaliser un labour de meilleure qualité

·  Réaliser un semi en ligne en poquets

·  Réduire goulots d’étranglement

·  Réduire de temps de travail

·  Promouvoir une meilleure rentabilité

·  Augmenter les services rendus à la base

94000,00

4000,00

 

4000,00

§ Tractopelle

·  Matériel lourd exécutant un éventail de travaux d’infrastructures.

104400,00

§ Motoculteur

·  Préparation du sol en sec pour alléger le travail de labour.

·  Outil complémentaire pour les tracteurs à disposer.

12000,00

§ Batteuses polyvalentes

·  Réduire les pertes de battage, alléger le travail d’abattage.

8200,00

§ Décortiqueuse.

§ Egreneuse à maïs.

§ Elévateur

§ Charette

·  Faciliter la transformation/paddy, maïs, manioc, soja, etc.

·  Générer une valeur ajoutée significative.

·  Permettre l’accès au marché rémunérateur.

·  Fournir à une clientèle de taille

75000,00

5000,00

17000,00

1800,00

§ Terrain

§ Statut foncier

·  Exploiter sur terrains propres.

·  Sécuriser l’occupation par des titres fonciers.

105000,00

500,00

§ Forage+pompes/Résidence

§ Forage+pompes/Usine.

§  Captage/fleuve+motopompes

·  Arroser régulièrement les plantations par turbine propulseur.

·  Compenser l’arrosage en cas de carence des pluies.

·  Avoir une réserve d’eau par Unité d’adduction+citernes.

59000,00

85000,00

54000,00

§ Tronçonneuses

·  Faciliter le fauchage

3500,00

§ Consommables

·  Pièces de rechange pour engins et matériels informatiques.

·  Carburant et lubrifiant.

12000,00

§ Intrants

 

·  Semences

·  Engrais NPK, Urée et Chaux

·  Produits vétérinaires

41400,00

§ Outil de travail

·  Matériel léger destiné à l’agro-pastoral, pisciculture et pêche

·  Matériel léger destiné aux travaux d’entretien  (machette, houes, râteaux, pioches, etc.)

 

2750,00

§ Outil de gestion

·  Equiper les bureaux de sièges en matériel informatique.

·  Connexion Internet/Provider Accès partagé

·  Fourniture de plus d’adresses IP privées en mode DHCP
Paiement/trimestre d’avance

·  Permettre la numérisation du système de gestion. (Kits Ordinateurs fixes, lap-top, imprimantes, photocopieuses)

2500,00

2545,00

§ Bâtiments en matériaux durables

·  Maison de bureaux administratifs.

·  Maison d’habitation  et d’accueils

14390,70

§ Installations techniques/sites.

·  Dépôt, entrepôt, guérite, séchoir, silo, garage, hangar.

253071,66

§ Emballage

·  Sacs vides pour conditionnement du produit.

·  Containers pour facilitation stockage provisoire et transport

·  Bâches pour protection et étalage des produits

23500,00

 

 

§  

·   

 

Ressources financières et humaines :

·  Productions/Riz, Maïs Voir Projets prototypes

·  Commercialisation/Riz, Maïs Voir Projets prototypes

·  Charges diverses du personnel Voir Projets prototypes

·  Fonctionnement général Voir Projets prototypes

 

 

 

 

 

§ Recourir à un contrat dans l’hypothèse où le matériel est prêté ou à louer.

 Consultez aussi: www.fao.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :